Avec son nom exotique et son parfum de rhum, on imagine ce gâteau venu des îles et bien non ! C’est un gâteau Lorrain et comme la Madeleine, on le doit à Stanislas Lesczynsky roi de Pologne déchu, devenu Duc de Lorraine grâce au mariage de sa fille Marie au roi de France Louis XV. Dans cette famille tout le monde est gourmand et le père, qui a de mauvaises dents mais a un bon patissier, Nicolas Stohrer, va continuer à s’adonner à la gourmandise grâce un gâteau facile à manger :un Kouglof très arrosé de sirop de vin de tokay. Plus tard, le sirop sera réalisé avec du rhum .Quand au nom BABA, il y a plusieurs versions. La première est que le Duc de Lorraine était un fan d’Ali Baba ! et la seconde que la forme ronde de ce gâteau rappelait les robes des grands-mères polonaises qu’on appelle Baba.
Et pour en finir avec la petite histoire, la reine Marie Lesczynsky était très amie avec une des premières grandes mathématiciennes Emilie du Châtelet (que tous les livres scolaires se sont dépêchés d’oublier et qu’il me plait de nommer dans ce blog de cuisine) elle-même maîtresse de notre très illustre Voltaire avec lequel elle vivait. Tous deux étaient très souvent invités au château, alors… le Baba, un gâteau pour les grands esprits ?

publicité

C’est le dessert idéal car il peut, voir même il doit, se préparer la veille.

Le BABA ingrédients et confection :

La pâte (donc une pâte à brioche…)
– 250 g de farine,
– 3 oeufs
– 30 g de sucre
– 5 g de sel
– 50 g de beurre mou.
– 10 cl de lait (tiède)
– 10 g de levure du boulanger
– Un zeste de citron bio ou d’orange (en option)
– 10 cl de jus d’orange.
– Certains y ajoutent une poignée de raisins secs sans doute en souvenir du Kouglof !